J’ai testé pour vous : rouler en Tesla

J'ai testé pour vous - rouler en Tesla - Tesla Model S

Ok. Le titre est un peu menteur puisque celui qui a vraiment conduit la Tesla, c’est mon copain (ainsi que Marc, un ami à lui). Peut-être que vous avez aperçu les quelques photos sur Instagram vendredi 21 juillet et que vous voulez en savoir plus ? Ou peut-être pas, mais vous êtes quand même les bienvenus par ici!

Il y a une semaine, nous avons donc eu la chance de tester une Tesla Model S 75D (l’entrée de gamme pour ce modèle) au Tesla Store de Nantes (que nous remercions vivement d’ailleurs). Celui-ci a ouvert il y a seulement quelques mois, et nous avons profité de la proximité avec Angers pour réserver notre essai là-bas.

1| Tesla… késako ?

Il est vrai qu’à la maison, la passion pour Tesla tourne parfois à l’obsession, mais ce n’est pas pour autant que tout le monde est familier avec la marque.

Pour la petite histoire, Tesla est une marque de véhicules 100% électriques dirigée par Elon Musk (Paypal, Solar city, SpaceX, Hyperloop…), un serial entrepreneur américain, originaire d’Afrique du Sud.

Jusqu’à maintenant, les deux modèles proposés par Tesla, les Model S et Model X, restaient inaccessibles à une grande partie de la population, mais l’arrivée de la Model 3, aux alentours de 30/35 000$, diversifie davantage l’offre. (à l’heure où cet article sera publié, les dernières infos pour la Model 3 auront d’ailleurs officellement été partagées)

2| Pourquoi cette obsession ? (les avantages éco…nomiques et logiques)

J'ai testé pour vous - rouler en Tesla - Key

Quand on a une clé aussi mignonne, impossible de résister…

Comme je le disais juste avant, acheter une Tesla n’est pas à la portée de tous. La 75D débute aux alentours de 75 000€ en neuve, alors autant vous dire qu’on risque d’attendre longtemps ! En revanche, sachez que vous pouvez bénéficier d’une aide allant jusqu’à 10 000€ (6 000€ de bonus écologique + 4 000€ en revendant votre ancien diesel).

Mais s’il on jette un œil à la situation globale, chez Tesla, pas de location de batterie (comme chez Renault), et celle-ci est garantie 8 ans. Ce compteur est remis à zéro dès lors qu’il y a un changement de propriétaire, à condition d’avoir effectué l’achat d’occasion via une concession.

Ensuite, faire un « plein » en Tesla revient nettement moins cher qu’un plein d’essence ou de gasoil. D’autant plus que la marque dispose d’un réseau de superchargers qui permettent une recharge rapide mais surtout gratuite. Et les plus puissants des modèles peuvent parcourir jusqu’à 600km, de quoi faire taire les sceptiques qui critiquent le manque d’autonomie des électriques.

D’un point de vue écologique, il y a débat. Pour moi, il n’y a pas photo que, de manière générale, une voiture électrique pollue moins qu’une voiture thermique : pas de rejet de CO2, et un « carburant » plus vert si tant est qu’on ait un contrat d’électricité qui favorise les énergies renouvelables.

Certains pointent les batteries du doigt car oui, leur production pollue. Mais il faut savoir que chez Tesla, elles sont recyclées à 80%. En ce qui me concerne, je ne suis pas à la recherche d’un mode de transport parfait – à part mes jambes, tout le reste pollue un minimum. Mais à défaut d’être 100% écologique, la voiture électrique est PLUS écologique. Et chaque petit pas compte, n’est-ce pas ?

3| Bon et cet essai alors ?

Un accueil au top

J'ai testé pour vous - rouler en Tesla - Cup
Commençons par le commencement. Une chose que nous avons remarqué chez Tesla, c’est qu’ils bichonnent leurs (futurs)(potentiels) clients. Nous avions très bien été accueillis lors de notre passage au Store quelques mois plus tôt, et à nouveau lors de l’essai. Deux cafés pour les gars et quelques minutes de discussion plus tard, nous étions fin prêts à prendre la route.

D’un point de vue relation client, si je devais retenir une chose, c’est que les vendeurs sont avant tout là pour nous faire vivre une expérience, et n’attendent pas un chèque à la fin de l’essai. On ne nous met pas dos au mur en attendant notre signature : la vendeuse savait pertinemment que c’était dans nos projets d’acheter, mais pas pour tout de suite. Son accueil et sa présentation n’en ont pas été impactés pour autant.

Grosso modo, chez Tesla on cerne bien les attentes/ moyens/ projets des clients et on les considère un peu plus que comme de simples comptes en banque (je n’ai pas de point de comparaison, mais c’était dans tous les cas agréable).

Du silence, rien que du silence…

Pour en venir à l’essai en lui-même, Quentin avait un peu peur de prendre le volant au début. Il faut dire que, d’extérieur, le gabarit de la voiture est assez impressionnant, et on peut vite s’imaginer prendre toute la place sur la route. Mais en réalité, il n’en est rien. Une fois à l’intérieur, le véhicule ne parait plus aussi imposant et se manie très facilement, ce qui met rapidement en confiance.

Si l’on devait retenir une chose, c’est… le silence. Car oui, évidemment, avec une voiture électrique, exit le bruit perpétuel du moteur. Pour Marc, c’était quelque chose d’assez impressionnant, ce silence même en pleine accélération. Accélération qui, de surcroit, nous laisse collés au siège. Quentin et moi nous sommes mis d’accord sur le fait que cette absence de bruits permet d’être plus conscient de l’environnement qui nous entoure, d’être plus concentré aussi.

Pour le test, nous avons joué quelques chansons, qu’on peut d’ailleurs rechercher en commande vocale au lieu de taper le titre/ l’artiste sur l’écran. Il faut dire que c’est plus agréable d’entendre la douce voix de Norah Jones que le ronronnement d’un vieux diesel qui ne demande qu’à rendre l’âme (dixit Quentin).

J'ai testé pour vous - rouler en Tesla - Coffre avant

Plus de place dans le coffre arrière? Who cares?

… mais pas que, finalement

J'ai testé pour vous - rouler en Tesla - Quentin 4
Si vous êtes accro aux voitures ET à la technologie, la Tesla est faite pour vous. Comme me l’a si bien fait remarquer Marc, « C’est un véritable smartphone roulant, entre les capteurs de distance, les caméras, l’énorme écran de 17 pouces, avec Google Maps, Spotify, caméra de recul… ».

Il est vrai que ce ne sont pas les options qui manquent dans cette voiture. Et l’une des plus impressionnantes je crois, c’est l’autopilot, que nous avons pu tester sur le périphérique nantais. Deux (ou trois ?) coups sur un comodo à gauche du volant et c’est parti, la voiture roule toute seule, adapte sa distance de sécurité suivant nos paramétrages, suit parfaitement les courbes… Ça aurait presque quelque chose de magique.

Pour récapituler un peu, la Tesla Model S possède tout ce qu’un simple conducteur recherche, et bien plus encore. Si la mission de Tesla est « d’accélérer la transition vers des modes de transports durables », celle-ci n’est pas menée au détriment du confort et de l’expérience de conduite.

Comme quoi on peut rouler en électrique, faire un cadeau à la planète et avoir la classe.

Non mais ton téléphone est tombé, c’est incroyable!

Une expérience à raconter ? Un avis à donner (sur la Model S, la marque, l’électrique en général…)? N’hésitez pas à partager tout ça dans les commentaires 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

You might also like

No Comments

Leave a Reply

*