Petit Budget #1: L’appartement

Aujourd’hui je me lance dans une nouvelle série d’articles qui pourrait en intéresser plus d’un ! Juste pour vous montrer qu’avec un peu d’organisation, de recherche et de motivation, même les moins riches d’entre nous peuvent avoir la belle vie !

Bien sûr, tous les conseils qui vont suivre dans cet article et dans les suivants sont issus de mon expérience personnelle, ou de ce que j’ai pu apprendre au fil de temps (que cela me concerne ou non). La liste ne sera donc pas exhaustive et j’oublierai certainement des choses. C’est pour cette raison que, sur ces articles plus que jamais, je vous invite à commenter afin de partager VOTRE expérience et VOS astuces, que j’inclurai volontiers aux miennes ! 😉

J’ai décidé d’aborder pour ce premier volet le problème du logement, qu’on rencontre souvent lorsque l’on quitte le cocon familial et que l’on décide de s’envoler vers de nouveaux horizons, pour les études par exemple. Je sais également qu’en ce moment, beaucoup de futurs étudiants doivent s’inquiéter de trouver un logement pour la rentrée de septembre, alors je pense que ces quelques conseils tombent à pic !

Alors no stress, suivez les étapes et tout va bien se passer !

Petit Budget 1 L'appartement - Recherche

• Définir ses priorités

Si, comme moi, vous ne souhaitez pas passer l’année en chambre universitaire parce que le 9m2 vous tente moyen, ou que vous envisagez une colocation, il va falloir définir ses priorités car qui dit petit budget dit concessions.

J’entends par là qu’il va peut-être falloir être indulgent(e) sur l’emplacement, sur le nombre d’étages ou encore sur la grandeur de la cuisine. L’îlot central, on oublie direct.

Tout d’abord, dressez la liste des choses qui vous semblent indispensables, suivant si vous comptez habiter seul ou à plusieurs (nombre de pièces, cuisine séparée ou non, toilettes dans la salle de bain, etc.). Prenons mon exemple : ma demi-sœur et moi avons opté pour un type 2, et donc une seule chambre. Le salon servait donc à la fois de… salon et de chambre. Dans ces cas-là, difficile d’avoir une kitchenette ou encore une cuisine ouverte donnant sur la pièce principale.

Il faut également tenir compte de l’emplacement de votre logement : y a-t-il des lignes de bus à proximité qui vous permettent d’accéder à votre établissement sans trop galérer et sans y passer une heure et demie ? Si vous n’avez pas de voiture, vous êtes-vous renseigné concernant les supermarchés avoisinants ? Parce que traverser la ville avec ses sacs de courses de plusieurs kilos chacun ne s’annonce pas comme la meilleure des idées…

• Pas de sous, pas d’agence

Si vous n’avez vraiment pas du tout d’argent, essayez au maximum de passer par un particulier au lieu d’avoir recours à une agence immobilière. Certes, c’est parfois plus compliqué et il faut faire attention au propriétaire sur lequel on tombe, mais les agences facturent des honoraires (parfois raisonnables, parfois élevés) qui créeront un joli trou dans votre budget.

Une fois ces honoraires passés, il n’y a pas grand changement dans le quotidien si ce n’est que vous n’aurez sûrement jamais affaire au propriétaire et que tout transitera par l’agence immobilière.

/!\ Attention : qu’il s’agisse d’une agence ou d’un particulier, pensez à bien vérifier le montant des charges et ce qu’elles incluent ! Parfois, on se rend compte que les charges sont élevées alors qu’elles ne couvrent quasiment rien et au moment de la régularisation, ça fait mal… Les charges les plus souvent incluses restent néanmoins le chauffage, s’il est collectif, et la production d’eau froide et/ou chaude.

• Préparez son dossier

Le but n’est pas ici de lister la totalité des pièces justificatives requises pour monter un dossier (tout d’abord parce que je ne me souviens pas de tout), mais davantage de vous guider.

Premièrement, vos ressources. Certains propriétaires ou certaines agences sont très exigeantes au regard des revenus (obligation d’avoir un CDI, etc.), mais d’autres louent des appartements destinés aux étudiants et sont donc davantage compréhensifs.

Bien entendu, si vos parents prennent en charge le paiement du loyer, on leur demandera des justificatifs de revenus (bulletins de salaire, avis d’imposition…). En revanche, si vous prenez en charge la totalité du loyer, vous devrez justifier d’un minimum de ressources (comme par exemple les bourses, ce qui a été le cas pour moi).

Ensuite, gardez bien en tête que des cautionnaires vous seront demandés. Les personnes désignées se porteront alors garant et, en cas de problème d’impayé, s’engageront à rembourser la somme due à l’agence ou au propriétaire. Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir des garants, sachez que vous pouvez peut-être bénéficier de la Caution Locative Etudiante. Renseignez-vous sur le site Lokaviz.fr.

Pensez également au dépôt de garantie, souvent équivalent à un mois de loyer sans charge, qui vous sera demandé lors de la remise des clés. Cette caution vous sera rendue à votre départ.

Finalement, n’oubliez pas de vous renseigner auprès des assurances pour souscrire à une assurance habitation, obligatoire pour louer un appartement !

Petit Budget 1 L'appartement - Installation

• Les démarches

A prendre en compte dans son budget… Les éventuelles ouvertures de compteurs (électricité, gaz…). Les prix peuvent varier d’une trentaine à presque une cinquantaine d’euros suivant la situation (ouverture express, standard, première ouverture, etc.). Ça pique un peu, mais pas le choix…

Pensez également à vous y prendre en avance pour tout ce qui est internet/ téléphone/ TV, étant donné qu’il y a souvent des délais entre la souscription et la mise en place de la ligne. Comparez les prix, au regard des performances de chaque opérateur dans votre quartier, et tâchez de repérer les offres promotionnelles, qui vous sauveront la mise au moins la première année ! Vous pouvez aussi tenter de souscrire à une offre qui n’inclut pas la TV pour faire des économies, mais ce genre d’abonnement se fait rare…

N’hésitez pas aussi à faire un tour sur les sites de ventes privées car, oui, on y trouve aussi de grosses promos sur ce genre d’abonnement !

Autre étape importante : les démarches auprès de la Caisse d’Allocation Familiale. Pour vous donner une idée du montant d’Aide Au Logement que vous pourriez toucher, pensez à faire une simulation sur le site de la CAF. Sachez également que les APL arrivent systématiquement avec un mois de décalage : si vous emménagez au mois de septembre, vous ne les percevrez qu’en octobre. Et vous continuerez à les percevoir un mois après avoir quitté votre logement. Prévoyez donc le coup, parce que le premier mois, vous payerez plein pot !

Autre « astuce » concernant la CAF… Gardez en tête que les APL sont basées sur le prix du loyer hors charges. Un faible loyer accompagné de charges élevées vous obligera donc à payer davantage de votre poche, tandis qu’un loyer plus conséquent accompagné de charges moins élevées vous permettra peut-être de toucher un peu plus d’aides.

• L’ameublement

Si vous avez la possibilité de trouver un appartement meublé, tant mieux, cela vous évitera de grosses dépenses ! En revanche, si ce n’est pas le cas, il va falloir y aller progressivement.

Tout d’abord, tâchez au maximum de dénicher vos meubles sur des sites comme Le Bon Coin, où l’on peut facilement trouver des articles d’occasion, en bon état et à pas trop cher. Si vous êtes plutôt tenté par du neuf, profitez des soldes, promos, mais aussi de sites comme Cdiscount et compagnie (notamment pour le petit électroménager).

En ce qui concerne le gros électroménager, vous pouvez toujours chercher sur internet ou vous rendre, dans des magasins type Envie Anjou (le seul que je connaisse par chez moi), qui proposent des gazinières, frigo, mais aussi des fours, micro-ondes, etc. d’occasion à prix réduit.

Ensuite, renseignez-vous auprès de votre entourage, ils auront peut-être des meubles à vous donner ou du moins à vous prêter le temps que vous économisiez ! Et profitez au maximum des occasions spéciales comme les anniversaires ou Noël pour demander des meubles ou accessoires à votre famille. Finis les « Je sais pas » quand on vous demande ce dont vous avez envie/ besoin ! 😉

Finalement, mettez-vous au Do It Yourself et soyez imaginatifs ! Vous n’avez pas les moyens d’acheter un bureau ? Une planche et quelques tréteaux et le tour est joué ! C’est peut-être moins esthétique, mais rien ne vous empêche de customiser un peu au fur et à mesure.

Petit Budget 1 L'appartement - Economies

• Les courses et les sorties

– Fuyez les supérettes pour vos grosses courses. C’est bien pratique si vous avez oublié quelque chose ou si vous avez envie d’une baguette de pain dans la semaine, mais faire vos courses hebdomadaires dans une supérette est une vraie fausse bonne idée (sauf si vous voulez payer deux fois plus cher). Toujours concernant les courses, essayez au maximum de ne les faire qu’une seule fois par semaine. On se rend beaucoup moins compte de ce que l’on dépense en achetant au compte-goutte. Il est aussi important de se fixer un budget hebdomadaire pour éviter les débordements.

– N’ayez pas peur de dire à vos amis ou à votre entourage qu’en ce moment, c’est un peu la dèche. Personne ne doit vous juger par rapport à ça et mieux vaut dire non une fois plutôt que de risquer d’être à découvert à cause d’une vingtaine d’euros dépensés en soirée.

– Privilégiez les transports en commun pour vous déplacer, même si vous avez une voiture. Avec un abonnement à l’année (parfois avec des tarifs dégressifs selon votre situation), vous économiserez de nombreux tickets, mais aussi de nombreux litres d’essence.

• Bien gérer son argent et toujours se renseigner

Vous serez probablement amenés à payer une taxe d’habitation, qui peut s’avérer colossale… Pas de panique ! Contactez les impôts qui vous indiqueront la marche à suivre pour faire une réclamation et ainsi peut-être bénéficier d’un abattement voire dans certains cas d’une exonération. Dans ce genre de situation, ne vous laissez pas déstabiliser et n’hésitez jamais à vous renseigner pour être sûr de ne pas payer « pour rien ». Certes, les coups de fil à droite, à gauche peuvent être un peu agaçants, mais si ça peut vous économiser des centaines d’euros on ne dit pas non!

Finalement, si je devais vous donner un dernier conseil, et ce surtout si vous êtes assez dépensier, c’est de faire vos comptes. J’en avais déjà parlé dans mon article « Avoir son propre appartement« , mais je le dis et le redis, c’est important, surtout quand on n’a pas beaucoup d’argent. C’est le meilleur moyen de savoir où vous en êtes et si vous pouvez vous permettre des petites folies ou non. Soyez également raisonnables et évitez les virées shopping tous les quatre matins ! S’il y a des choses dont vous avez vraiment besoin, essayez au maximum de les acheter au fur et à mesure, histoire de ne pas flinguer la moitié de votre budget mensuel dès le 5.


 

Sur ce, j’espère vraiment que cet article vous aura plu et surtout qu’il vous aura semblé utile ! Comme précisé au début, je serais ravie d’avoir vos avis sur la question, vos astuces pour s’en sortir quand on a un petit budget et votre expérience. Je rajouterai avec plaisir vos commentaires dans l’article pour l’étoffer !

En tout cas, merci d’avoir lu jusqu’au bout, je vous fais plein de gros bisous et vous donne rendez-vous vendredi !

Rendez-vous sur Hellocoton !

You might also like

Comments (4)

  • Muriel Mlle Sweetness 11 mois ago Reply

    Hello, super article l’idée est vraiment top, j’ai hâte de lire les prochains.
    Au passage ton blog est canon.
    Des bisous ma jolie & merci pour ton commentaire sur mon blog.
    A très vite!

    Mélanie 10 mois ago Reply

    Merci beaucoup ! D’autres sont en préparation 🙂 Merci à toi d’être passée par ici !

  • Caroline Bourgardez 2 années ago Reply

    Purée, depuis le temps que je le dis et redis qu’il est important de faire ses comptes !! ^_^

    Mélanie 2 années ago Reply

    C’est la BASE de la base ! ^^

Leave a Reply

*