Faire du sport pour les bonnes raisons

Faire du sport pour les bonnes raisons - Silver lining
Ça y est, j’ai enfin eu le bon déclic. Je crois que je tiens quelque chose. Au début du mois de mai, j’ai entamé le calendrier de pilates pour débutants de Blogilates (Cassy Ho), soit la révélation du siècle. J’ai enfin, par je ne sais quel miracle, réussi à faire mes 30/45 minutes de sport par jour sans broncher. Mon plus gros exploit (et je pense que tout le monde va en avoir marre de m’entendre rabâcher cette histoire, mais je crois que j’ai besoin d’être fière deux minutes), c’est de m’être levée à 6h30 pendant mes partiels pour avoir le temps de bouger mes fesses avant de mettre mes neurones en marche.

Bref. Je ne suis pas là uniquement pour vous parler de mes pseudos-incroyables-et-inégalables-réussites mais plutôt pour vous aider à trouver, vous aussi, le déclic qui vous rendra (presque) addict aux squats et à la sueur. Parce que si on rembobine rien qu’à l’année dernière, croyez-moi que j’étais plutôt du type oh-mon-dieu-du-sport-quelle-abomination que du genre à avoir envie de commencer mes journées par trente minutes de « come on, you can do it, suck that belly button in !!! ». Et il y a peut-être quinze ans de cela, je ronchonnais à l’idée de devoir marcher dix minutes pour aller au supermarché. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j’ai plutôt bien progressé, non ? 😉

Faire du sport JUSTE pour perdre du poids : niet !

Faire du sport pour les bonnes raisons - Ruban

Voilà d’où vient ma plus grosse erreur, et je pense qu’on l’a tous plus ou moins faite à un moment donné. Que ce soit pour se débarrasser de ces kilos superflus accumulés ces dernières années, ou de ceux accumulés depuis notre plus jeune âge, se servir de ça comme raison pour faire du sport se trouve être la plus mauvaise idée qui soit.

Pourquoi donc, me direz-vous ? Au moins, cela nous donne un objectif. Oui mais non. Non, non, et re-non. Focaliser uniquement sur son poids est la meilleure manière de se planter totalement :

– premièrement parce que vous allez passer votre temps sur la balance à la recherche du moindre gramme perdu

– deuxièmement parce qu’une fois vos (quelques) kilos perdus, vous risquez très probablement de laisser tomber votre activité sportive.

Cependant, loin de moi l’idée de nier que le poids n’a pas d’importance. Tout d’abord, si vous vous trouvez dans une situation où il est nécessaire (d’un point de vue médical ou simplement pour vous) de perdre du poids, bien entendu que le sport y contribue. Ce que je veux dire, c’est qu’il est indispensable de ne pas se servir de cet argument comme seule motivation, parce que cette motivation n’est pas assez stable. Il faut également penser à votre bien-être et à ce que cela vous apportera au-delà du simple fait de maigrir.

De plus, si vous n’avez pas énormément de gras à perdre, vous risquez de voir les chiffres sur la balance stagner, voire même augmenter, tout simplement parce que vous prendrez du muscle. Alors par pitié, ne focalisez pas sur votre poids, au risque de vous démoraliser plutôt qu’autre chose (encore une fois, ça ne vous empêche pas de vous peser régulièrement pour visualiser votre progrès, mais n’en abusez pas !).

Le petit + :

Si vous souhaitez percevoir davantage les effets de votre perte, mesurez plutôt votre tour de taille, de bras, de poitrine et de cuisse ! 😉

Faire du sport pour se sentir bien

Ce qui m’amène à notre deuxième point. Si vous vous lancez dans une « aventure » sportive, cela doit avant tout vous procurer du plaisir et vous aider à vous sentir mieux au quotidien. Impossible de le nier, le sport a de multiples vertus qui ne sont bien entendu pas négligeables, autant d’un point de vue physique que d’un point de vue psychologique. Il vous permet par exemple de réduire le stress, les douleurs, de vous dynamiser et de vous tonifier.

Pratiquer une activité sportive doit avant tout être une source de bien-être. Peu importe ce que vous décidez de faire (course, fitness, nage, sport collectif, etc.), cela doit vous aider à bien commencer (ou terminer) la journée.

Pensez à l’avenir !

Dites-vous que faire du sport vous assure une meilleure santé future ! Avez-vous vraiment envie d’avoir mal partout arrivés à trente ans ? D’avoir du mal à vous déplacer ?  Vouloir vous tenir en forme et prendre soin de votre corps devient donc une nouvelle source de motivation qui me semble inépuisable !

C’est bien joli tout ça, mais je m’y mets quand et comment ?

Faire du sport pour les bonnes raisons - Gourde

Un tapis, de l’eau et c’est parti!

On connaît tous le fameux « Ok lundi je repars sur de bonnes bases ! ». Malheureusement, ça ne marche pas toujours et surtout pas toujours bien. Personnellement, j’ai tendance à commencer les bonnes résolutions en début de semaine aussi, mais je sais d’expérience que ce n’est pas systématiquement la marche à suivre. Il m’est donc arrivé plein de fois de tenir trois jours et de m’arrêter dès le mercredi soir ou le jeudi. Or, faire n’importe quoi pendant quatre jours vous oblige souvent à recommencer à zéro la semaine suivante.

En conclusion, il n’y a pas de jour ni d’heure précis pour s’y mettre. Vous vous sentez motivés et avez un moment ? Lancez-vous directement ! Ou si, comme moi, le matin vous branche davantage, allez-y dès le lendemain !

Ensuite, si le sport et vous, ça fait deux, sachez que vous vous motiverez plus si vous commencez par des « petites » séances. Pas la peine de passer dès le premier jour une heure et demie à trimer, ça ne vous donnera certainement pas envie de recommencer le lendemain.

En ce qui me concerne, ce sont mes cours de step (45 min) qui m’ont fait comprendre que j’appréciais davantage les séances courtes et intensives plutôt que les séances longues (comme la danse que j’avais testée l’année précédente).

Une motivation aussi variable que la météo du mois de mai 2016 ?

On arrive au gros morceau. Je sais, oui je le sais, que la motivation est une denrée rare de nos jours. Pas facile de se forcer à se lever une demi-heure plus tôt pour bouger son popotin. Pas facile non plus, après avoir sué et s’être arraché les abdos, de se dire que le lendemain on va recommencer.

Encore moins facile, après avoir ouvert les yeux, de faire abstraction des premières courbatures et de ne pas se chercher dix mille excuses pour repousser au lendemain.

La clé dans tout ça, c’est de se concentrer sur ce que le fait d’avoir effectué ces exercices vous a apporté. Vous sentiez-vous de meilleure humeur ? La tête plus légère ? Dynamique ? Prêt à gazer toute la journée (ou à vous coucher si vous faites ça le soir)? Relaxé ? Détendu ? Alors pourquoi arrêter ?

Pensez à toutes ces choses qui vous ont demandé une tonne de travail mais qui, au bout, vous ont apporté une certaine satisfaction, un certain bien-être. Eh bien là, mes amis, c’est exactement la même chose !

Il est primordial de réaliser à quel point le sport peut vous rendre la vie meilleure pour être motivé à en faire. Et encore, je ne dis pas que vous vous lèverez tous les matins prêts à dérouler le tapis, parfois il faudra se mettre un petit coup de pied aux fesses, mais au bout du compte vous ne le regretterez pas.

Ne lâchez rien!

Aussi, dites-vous qu’au début, ce sera dur d’inclure cette nouvelle activité dans votre quotidien, mais qu’au fur et à mesure, elle fera partie intégrante de vos journées et il sera pour vous hors de question de ne pas la pratiquer. Je vous l’accord que suivant le contexte, la situation, les événements, l’état d’esprit, etc., ce n’est pas toujours évident de garder la motivation tous les jours. Je n’ai malheureusement pas encore trouvé la solution miracle, mais j’y travaille!

Finalement, si comme moi vous décidez de faire vos petits exercices dans votre salon devant des vidéos youtube, sachez que vous ne réussirez peut-être pas tous les exercices proposés. Stop. Tout de suite. On. Ne. Se. Démoralise. Pas. Passez au suivant et peut-être que, d’ici quelques mois voire même quelques semaines, vous serez plus forts et plus entraînés et réussirez cet exercice du premier coup !

 

Et vous, quelle est votre source principale de motivation pour faire du sport ? Ça vous tenterait de (re)commencer le Beginner’s Calendar avec moi en juillet ? Dites-le-moi dans les commentaires si vous êtes intéressés, on pourrait se motiver ensemble via PumpUp/ Instagram ou encore Twitter ! 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

You might also like

Comments (2)

  • Manon Davoust 1 année ago Reply

    Mmmmh … ça me rappelle une de nos conversations ça ! Allez on garde le rythme, ton article résume bien le parcours psychologique qui permet de tenir 🙂

    Mélanie 1 année ago Reply

    Haha oui ! Exactement ! motivéeeeeee !

Leave a Reply

*