3 films moins connus mais géniaux

Je ne tiens pas à faire de débat sur l’ampleur du mot « connu ». J’ai donc catégorisé les films qui suivent comme tel soit parce que j’en avais peu entendu parler avant leur sortie, soit parce qu’ils n’ont effectivement pas eu une énorme retombée médiatique, enfin bref, pour plusieurs raisons parfois pas très claires, mais est-ce vraiment important ?

1. States of Grace (Short Term 12)

De Destin Daniel Cretton. 2014. Drame avec Brie Larson.

« Sensible et déterminée, Grace est à la tête d’un foyer pour adolescents en difficulté. Parmi les jeunes membres de son équipe, diversement expérimentés, la solidarité et le bon esprit sont de mise. Jusqu’à l’arrivée soudaine d’une fille tourmentée qui ignore les règles du centre et renvoie Grace à sa propre adolescence… pas si lointaine. » Source.

States of Grace est l’un de mes petits chouchous. Je ne saurais pas trop comment le décrire… c’est un condensé d’émotions. Des rires, des larmes, des moments de rigolades et des moments plus sérieux. Ce film donne la parole à des adolescents pour qui la vie n’a pas toujours été facile. Ils sont encadrés par une équipe passionnée, qui donne du sien et cherche à tout prix à les aider. Mais pour certains, même pour Grace, se séparer de son passé et aller de l’avant s’avère plus difficile que prévu.

States of Grace m’a touchée par sa sincérité et son réalisme. Les situations et sujets abordés sont, malheureusement, dans l’air du temps et c’est ce qui donne au film son côté vraisemblable et poignant.

De plus, je n’ai rien à redire sur le jeu des acteurs, très juste et très beau. Il s’agit vraiment d’un must-see!

2. Adaline (The Age of Adaline)

De Lee Toland Krieger. 2015. Drame/ romance avec Blake Lively.

« Après un accident qui aurait dû lui être fatal, la belle Adaline cesse de vieillir. Aujourd’hui, bien qu’ayant vécu près de huit décennies, elle est toujours âgée de 29 ans. Après avoir mené une existence solitaire afin de ne jamais révéler son secret, une rencontre fortuite avec le philanthrope et charismatique Ellis Jones, va raviver sa passion de la vie et de l’amour. » Source.

Je commence de suite en vous annonçant que, oui, l’histoire d’Adaline est un poil clichée et un peu trop saupoudrée d’amour impossible dégoulinant. MAIS ça ne l’empêche pas d’être un film très esthétique, et ce autant d’un point de vue global qu’au niveau des acteurs. J’entends par-là qu’il y a une certaine alchimie entre Blake Lively et Michiel Huisman qui rend leur duo harmonieux.

En regardant Adaline, on a un peu l’impression d’être transporté dans un monde un peu différent, mais aussi dans des époques différentes. Ce n’est peut-être pas le film du siècle, mais on se laisse facilement happer par l’histoire (qui reste quand même intéressante et qui nous arrache quelques larmes à l’occasion), par la sincérité des acteurs et par l’esthétique générale du film.

3. Moonrise Kingdom

De Wes Anderson. 2012. Comédie/ drame avec Bruce Willis et Edward Norton.

« Sur une île au large de la Nouvelle-Angleterre, au cœur de l’été 1965, Suzy et Sam, douze ans, tombent amoureux, concluent un pacte secret et s’enfuient ensemble. Alors que chacun se mobilise pour les retrouver, une violente tempête s’approche des côtes et va bouleverser davantage encore la vie de la communauté. » Source.

Moonrise Kingdom a une place un peu particulière. Au début, j’ai vraiment eu du mal à me laisser prendre au jeu et à rentrer dans l’intrigue. Je ne suis généralement pas fan des films au ton un peu décalé, mais celui-ci m’a finalement bien plu.

L’ambiance générale de Moonrise Kingdom m’a toujours paru étrange. Entre réalisme et exagération. Entre futilité et sérieux. Entre rires et froncements de sourcils. Le décor est un peu kitsch, et m’a souvent donné l’impression de regarder à l’intérieur d’une maison de poupée. Mais au-delà de la stupidité et des chamailleries des adultes et la maturité surprenante de Suzy et Sam, le film amène à une réflexion plus poussée que la simple recherche de deux « ados » en fugue. Moonrise Kingdom traite de la naïveté des premiers amours, de cette envie parfois éphémère de tout abandonner et de s’enfuir, de ce décalage de maturité qu’il peut y avoir entre adultes et enfants, ici renversé.Bref, un film complètement décalé mais qui, si on y regarde de plus près, n’est pas si futile et dérangé que ça.

C’est tout pour cette mini-sélection qui, je l’espère, vous aura donné envie de regarder ces films. Je vous fais plein de gros bisous et vous dis à mercredi ! :*

Rendez-vous sur Hellocoton !

You might also like

Comments (8)

  • Alexandra 2 années ago Reply

    Merci pour ces découvertes ! Je n’en connais aucun… Il va falloir arranger cela! 🙂

    Mélanie 2 années ago Reply

    De rien ! 🙂 N’hésite pas à revenir me dire ce que tu en as pensé ! 😀

  • Escarpins et Marmelade 2 années ago Reply

    Merci de nous faire connaître ces films! Ma culture cinématographique est très limitée, ça fait toujours plaisir de découvrir d’autres univers! A bientôt!

    Mélanie 2 années ago Reply

    Mais de rien ! 🙂 Merci pour ton commentaire!

  • Agathe 2 années ago Reply

    Merci du partage j’en connais aucun et ils ont l’air intéressant, mis à part le dernier qui m’emballe pas x)

    Mélanie 2 années ago Reply

    Je pense que les deux premiers te plairont vraiment ! 🙂 Franchement le dernier est spécial et, même si à première vue il ne donne pas envie, il est vraiment bien 😉

    Agathe 2 années ago Reply

    Oui je pense aussi 😀
    D’ailleurs dans le premier il y a Brie Larson si je ne me trompe pas et elle a tournée dans un film Room je sais pas si tu connais ou si tu l’as déjà vu mais il est vraiment à voir !!! 🙂

    Mélanie 2 années ago

    Oui j’en ai entendu parler il faut que je le vois, il a l’air génial!

Leave a Reply

*